Colloidal Multi Mins Liquid

UGS
04215
Végétalien
Votre prix 43,25 $ CA
Prix de détail
43,25 $ CA

Professionnels de la santé

Avantages exclusifs

Les professionnels de la santé obtiennent :

  • Accès aux prix réservés aux praticiens
  • Offres spéciales et promotions
  • Brochures et documents d'accompagnement
Créer un compte Connexion

Non-praticiens

Comment acheter

Formule comprenant plusieurs vitamines, à teneur élevée en vitamine C
• Un antioxydant pour le maintien d'une bonne santé
• Aide le corps à métaboliser les glucides, les gras et les protéines et contribue à soutenir un métabolisme du glucose sain
• Sert à produire et à réparer le tissu conjonctif
• Contribue à prévenir les carences en iode, sélénium, chrome et molybdène
• Délicieuse saveur naturelle d'orange

Colloidal Multi Mins Liquid est une délicieuse combinaison de vitamine C et de douze minéraux qui convient aux végétaliens. La recherche a démontré que la vitamine C interagit avec certains minéraux, favorisant l'absorption et l'entreposage du fer pour la formation des globules rouges et intensifiant l'utilisation du sélénium antioxydant.1 La vitamine C est l'antioxydant aqueux le plus efficace dans le plasma, le liquide interstitiel et le compartiment soluble des cellules.1 En tant que première ligne de défense dans ces secteurs, la vitamine C prévient les dommages à l'ADN causés par les radicaux libres et aide à recycler la vitamine E pour protéger les membranes lipidiques du stress oxydatif.1 La vitamine C joue un rôle dans le métabolisme des graisses par son action dans la synthèse de la carnitine, qui transporte les acides gras à la mitochondrie aux fins d'oxydation et de production énergétique.1 La vitamine C contrôle le métabolisme des protéines et contribue à la production d'hormones peptidiques.1 La production de collagène, la principale protéine structurelle du tissu conjonctif, nécessite également de la vitamine C.1 Le cuivre, en tant que cofacteur de la lysyle-oxydase, assure la réticulation de l'élastine et du collagène pour aider à former et à renforcer le tissu conjonctif.2  Le cuivre est également un cofacteur de l'enzyme céruloplasmine, qui oxyde le fer pour le transformer en fer ferrique (Fe3+), plus biodisponible. Cela permet au fer de se lier à la transferrine, une protéine qui transporte le fer jusqu'à la moelle osseuse pour la formation des globules rouges.3

 

Références
1. Combs, GF. (2012). The Vitamins (4e éd.). É.-U.: Elsevier.
2. Szauter,KM, Cao, T, Boyd, CD, Csiszar, K. Pathologie Biologie. 2005; 53: 448-456.
3. Arredondo, M, Nunez, MT. Molecular Aspects of Medicine. 2005; 26: 313-327.