SEP AGE

UGS
10403
Sans produits laitiers Sans gluten
Votre prix 30,25 $ CA
Prix de détail
30,25 $ CA

Professionnels de la santé

Avantages exclusifs

Les professionnels de la santé obtiennent :

  • Accès aux prix réservés aux praticiens
  • Offres spéciales et promotions
  • Brochures et documents d'accompagnement
Créer un compte Connexion

Non-praticiens

Comment acheter

AEP et DHA pour soutenir la santé cardiovasculaire et cérébrale
• Contribue à réduire les triglycérides sériques chez les adultes
• Soutient la santé cognitive et les fonctions cérébrales
• Chaque dose quotidienne fournit 1080 mg d'AEP et 720 mg de DHA

L'AGE SEP est un mélange d'acides gras oméga-3 APE et DHA, contribuant à soutenir la santé cardiovasculaire. Des recherches ont démontré que les APE et DHA peuvent diminuer les triglycérides en altérant l'expression génique dans le foie; ils réduisent la production de gras en augmentant le métabolisme des acides gras par le biais d'une stimulation du récepteur alpha activé par les proliférateurs de peroxysomes.1,2 Cette diminution des triglycérides entraîne une réduction de la production de cholestérol causée par la lipoprotéine de très basse densité (VLDL), des molécules qui transportent les lipides dans le corps.2,3 Dans le cadre d'un essai aléatoire contre placebo à double insu impliquant 60 adultes atteints d'hyperlipidémie, 3 semaines de suppléments quotidiens, pour un total de 1,4 g d'APE et de DHA ont permis de réduire drastiquement les triglycérides sériques d'environ 20 % par rapport aux valeurs de base.4 Le DHA est également l'acide gras oméga-3 le plus présent dans le cerveau : les suppléments contenant des huiles de poisson ont été associés à la maintenance du fonctionnement des neurones dans l'hippocampe, une région du cerveau associée à la mémoire.5 Chez 36 adultes âgés atteints de troubles cognitifs légers, la consommation de suppléments contenant 1,75 g de DHA et d'APE pendant 12 mois a contribué à des augmentations importantes de la mémoire à court terme et la mémoire de travail.6

 

RÉFÉRENCES
1. Davidson, MH. The American Journal of Cardiology. 2006; 98(4A): 27i-33i.
2. Ikeda, I, Konno, R, Shimizu, T, Ide, T, Takahashi, N, Kawada, T, Nagao, K, Inoue, N, Yanagita, T, Hamada, T, Morinaga, Y, Tomoyori, H, Imaizumi, K, Suzuki, K. Biochimica et Biophysica Acta. 2006; 1760: 800–807.
3. Estronca, LMBB, Filipe, HAL, Salvador, A, Moreno, AJ, Vaz, WLC. Journal of Lipid Research. 2014; 55: 1033-1043.
4. Micallef, MA, Garg, ML. The Journal of Nutrition. 2008; 138: 1086-1090.
5. Cederholm, T, Salem, NJ, Palmblad, J.Adv Nutr. 2013; 4(6): 672–676.
6. Lee, LK, Shahar, S, Chin, AV, Yusoff, NAM. Psychopharmacology. 2013; 225(3): 605-612.